mercredi 27 octobre 2021

OBETEXTE L'EGO THÉRAPIE



LA VIE EST UN JEU OU LE MENTAL DE L'EGO DE TOUT LE MONDE VEUT AVOIR RAISON. 

RIEN D'AUTRES, RIEN DE PLUS ET CERTAINEMENT RIEN DE MOINS.

AVERTISSEMENT... PAR RAPPORT AUX PROPOS TENUS, DANS LE CADRE DE CES TEXTES, JE VOUS DEMANDE DE NE PAS CROIRE CE QUI EST ÉCRIS MAIS PLUTÔT DE VÉRIFIER PAR VOUS-MÊME, SI C'EST RÉEL AVEC VOTRE RESSENTI OU VOTRE CONSCIENCE.

✋ Le jugement ( positif ou négatif ) de soi même ou des autres, est une prison polarisé pour le mental de l'ego, cessez de juger libère ego  de son mental de sa prison, RAISON !!!!


TÉLÉCHARGEMENT DU SIMINAIRE L'EGO THÉRAPIE   👉ICI

SESSION 1 

L'EGO NON TRANSPARENT SE CONTE TOUJOURS DES HISTOIRES A LUI-MÊME ET AU AUTRES

vos exercices  de la session no 1 Cliquez sur les liens en jaune sous dessous pour télécharger. 

EXPÉRIMENTER LA TECHNIQUE P.A.S. ICI 

LES 52 PHRASES DÉPOLARISANTES ICI

 AVANT CHAQUE LECTURE. 

EXPÉRIMENTER CHAQUE SESSION A TROIS REPRISES PAR SEMAINE, AVANT DE DEXPÉRIMENTER LA SESSION SUIVANTE 

EXPÉRIMENTEZ UNE MÉDITATION AU DÉBUT DE CHAQUE LECTURE 1-2-3- SOUS DESSOUS 

TEMPS DE TÉLÉCHARGEMENT  UNE MINUTES + OU -

1èr. Lecture: POURQUOI MÉDITER ICI

2 ièm. Lecture LE PIGEON ICI

3 ièm. Lecture LE BALLON ICI

👉JOUONS 

    Supposons que la vie n'est qu'un jeu. Ni plus ni moins. Un jeu. Comme vous le savez, tous les jeux ont des règlements. Et les règlements sont sérieux; ils ont été faits par le créateur du jeu et nous devons les suivre pour jouer gagnant. Imaginons que depuis le début de votre vie, nous avons nous-mêmes choisis d'être perdant ou gagnant, comme style de vie. Qu'est-ce que nous avons choisi? D'être malade, malheureux, misérable? Ou d'être solide, joyeux, prospère? D'offrir une collaboration adulte ou de demander une protection enfantine? Comme l'avenir est une succession de moments que nous vivons maintenant, quels seront nos choix? À chaque instant, nous pouvons contrôler notre vie maintenant, en choisissant la santé, le bonheur, la prospérité, la joie, la maturité, la jeunesse, la responsabilité. Jouons, mais jouons gagnant! Faites-le! Ne me croyez pas! 

👉NE ME CROYEZ PAS 

    Je le répète: Ne me croyez pas! Vérifiez vous-même par vos observations, vos études et vos expériences. Depuis le début de votre vie, vous avez laissé trop de gens vous dire quoi faire avec votre vie! Vous n'avez pas fait assez de choix vous-même, par vous-même, pour vous-même! Ne regrettez rien: le passé est le passé, l'avenir est l'avenir, le présent est le présent. La roche est dure, l'eau est mouillée et vous, vous êtes vous, et c'est ça! À chaque instant présent, vous avez le pouvoir de faire des choix, pour vivre pleinement votre vie, là où vous êtes, avec ce que vous avez! Je suis là comme un assistant, pour enlever ce qui pourrait vous nuire et pour que vous deveniez un gagnant dans le jeu de la vie. Je ne fais que créer un peu plus d'espace afin que vous puissiez vous sentir mieux dans votre peau. Et je ne cherche pas à avoir raison! 

👉SE CULPABILISER

Se culpabiliser, c'est mortel, c'est cancéreux. Les systèmes qui utilisent la culpabilité pour dominer l'être humain, ce sont des systèmes qui inventent l'esclavage, qui le réinventent l'esclavage! La culpabilité, c'est ce qui est le plus dangereux dans l'être humain, c'est ce qui empêche le plus l'évolution de l'être humain et c'est ce qui permet de cultiver de très fausses émotions, une très fausse sentimentalité dans la conscience de l'être humain. Et ça c'est très dangereux, c'est très mauvais, c'est très pernicieux, c'est cancéreux. Se culpabiliser, c'est se donner l'impression que nous avons mal fait. Lorsqu'en fait, c'est la vie qui nous a plongé dans une situation d'où nous avons essayé de nous sortir, ce que nous appelons la survie.

👉AVOIR RAISON

    Il ne s'agit pas d'avoir raison. Il s'agit de vivre et d'être heureux, un instant à la fois. Pourtant, nous cherchons tous à avoir raison une fois pour toutes! Et nous trouvons qu'une personne ne doit pas et ne peut pas changer d'idée. Et nous essayons d'être raisonnable, d'expliquer nos échecs, nos retards, nos faiblesses. Cependant, regardez bien votre vie. Regardez bien l'univers où vous vivez! Est ce que votre vie est raisonnable? Non! Pourtant, nous, nous nous sommes fait dire, depuis que nous sommes tout petit, que nous devons être raisonnables! Pourquoi ? Parce qu'être raisonnable, c'est avoir raison! Nous préférons perdre des énergies, du temps et de l'argent plutôt que de ne pas avoir raison. Cessons de chercher des excuses! CESSONS D'ETRE RAISONNABLE. Cessons d'essayer d'avoir toujours raison. Faisons face à la vérité, aux faits, à la réalité. Choisissons des buts, établissons le jeu et jouons-le pleinement. et nous obtiendrons, ce que la vie attend de nous: des résultats! Et acceptons le changement!

👉LA PEUR

La peur est la plus grande illusion de l'ego, La peur est une émotion qui manipule les être humains depuis des temps immémoriaux. Cette manipulation, nous fait dépasser tout ce qui est abstrait de notre mémoire, c'est-à-dire notre passé vécu avec l'insécurité dans nos séminaire mentaux

 👉CHANGEMENT 

    Avez-vous remarqué la photo de quelqu'un? Il y a de fortes chances que vous l'aimiez pas! pourquoi? Parce que nous sommes tous habitués à la routine, et nous résistons au changement .Cependant, une seule chose ne change pas, c'est le changement. C'est donc normal qu'un être humain change. Moi aussi. Même à mon âge, j'ai le goût de changer, de m'améliorer, d'évoluer, d'étudier, de communiquer, de dialoguer, de stimuler, de motiver. Naturellement, personne n'a le monopole des idées mais c'est en échangeant des idées que nous pouvons devenir meilleur, en acceptant que les autres ont aussi le même droit et a la même possibilité. Les roches sont dures, l'eau est mouillée, vous c'est vous, moi c'est moi et la vie c'est la vie. Il se peut que vous ne puissiez pas pondre un œuf, cependant vous pouvez écrire une nouvelle recette pour obtenir une bonne omelette. Vous ne pouvez peut-être pas me dire comment vivre ma vie, en revanche vous pouvez me donner des idées qui vont me faire réfléchir, m'aider à me faire réagir librement. Et vice versa. 

👉INERTIE 

Plusieurs philosophes ont déjà affirmé que ce que les gens demandent vraiment de la vie, ce n'est pas tellement la richesse et le confort que la satisfaction de jouer un jeu qui en vaille la peine. La personne qui ne trouve pas un jeu intéressant est en danger d'être la proie de l'inertie, considérée comme le début de certains malaises émotifs et physiques. L'inertie est une paralysie de la volonté, une perte du goût de lutter pour survivre, un état d'ennui généralisé, un désenchantement total. Tout l'univers semble rempli d'obstacles, de problèmes et de frustrations, et la vie ne donne rien à cause de ce manque d'initiative et de responsabilité! Près de la moitié des lits d'hôpitaux sont occupés par des gens qui ne sont pas vraiment malades et qui sont devenus des fardeaux pour eux et la société. Pour éviter l'inertie et la maladie qui s'ensuit, il nous faut chercher un jeu qui vaille la peine d'être joué. Un jeu, c'est une ou plusieurs raison de vivre, que nous devons trouver nous-même, pour nous-même. Il faut jouer ce jeu totalement, comme si notre vie matérielle, intellectuelle, émotive et spirituelle en dépendait. Et engageons-nous à fond, comme si nous ne pouvions sortir du jeu. Si vous êtes blasé au point où vous ne trouvez aucun jeu, alors, inventez-en un, et jouez-le à fond. Car n'importe quel jeu est meilleur que pas de jeu du tout. Cependant, n'essayez pas! 

👉ESSAYER 

((J'ai tout essayé!)) Voilà une phrase que nous lançons pour expliquer que nous n'avons pas réussi. Nous offrons ainsi des raisons et des excuses pour que nos échecs soient acceptés par les autres. Ainsi quelqu'un dira: ((J'ai essayé d'arrêter de fumer)) ou (( J'ai essayé de faire du jogging)) ou (( J'ai essayé de prendre des cours du soir)) ou (( J'ai essayé d'obtenir une meilleure position)) ou (( J'ai essayé de me trouver un emploi)) Remarquez: Nous essayons toujours sans succès! Savez-vous pourquoi? Je vais vous le dire pourquoi! Parce que quand nous essayons, nous ne faisons rien, et quand nous faisons quelque chose, nous n'essayons pas. (Relisez cette phrase). (Vous l'avez relu, bravo!) Faites-en l'expérience vous-même: essayez de lever un bras: si vous le levez, vous n'avez pas essayé, vous l'avez fait. Essayez de téléphoner à un ami: si vous lui parlez, vous n'avez pas essayé, vous lui avez parlé. Et ce n'est pas un jeu de mots: Pensez-y bien: lorsque nous disons: (( Je vais essayer de...)) nous nous trouvons d'avance une excuse pour expliquer notre échec et pour blâmer quelqu'un. Voici une idée. Pour aujourd'hui seulement, n'essayez pas de faire quelque chose: faites-le! Et tout le monde sera content. Car l'univers attend des résultats, non pas des excuses! N'oubliez pas de ramer! 

👉RAMER 

Vivre, c'est un peu comme se lever chaque matin, placer le canot de son corps sur la rivière de la vie et ramer. Le problème, c'est que la plupart des humains rament contre le courant, en faisant des efforts gigantesques dans un travail qu'ils n'aiment pas, en jouant un rôle derrière un masque social, sans trouver vraiment le plaisir, la joie et le bonheur si naturels et nécessaires à l'être humain. La vie, c'est comme une rivière, c'est tellement fort qu'on ne peut la combattre, il faut composer avec elle, il faut ramer dans le même sens qu'elle . Et ça ne fait rien à cette rivière si vous ramez avec le courant ou à contre courant. Souvent, nous essayons de remonter le courant d'une rivière uniquement pour montrer que nous avons raison et que c'est un devoir de jouer le rôle que nous jouons. Si vous jouez un rôle qui ne vous apporte pas le plaisir, la joie et le bonheur essentiels, changez de rôle ou changez-vous vous- même. Trouvez des moyens (des livres, des cours, des expériences) pour découvrir, accepter et aimer votre personne réelle, votre vrai moi, content de vous-même, en direction de quelque part, dans votre canot, sur votre rivière, avec calme, confiance, spontanéité et créativité. Et soyez conscient 

👉INCONSCIENT 

Nous sommes à peu de choses près, complètement inconscients. Imaginez que toute votre vie est comme un long film, où rien n'est imprimé pour le futur, Mais où le présent se fixe pour devenir le passé.Tout ce qui vous arrive y est enregistré: les images, les sons, les actions, les odeurs, les sentiments, les décisions, les jugements, les saveurs, les sensations de toucher, les émotions, tout. Vous avez tout conservé pour références. Et que vous en soyez conscient ou non, vous y revenez chaque jour. Pourquoi? Parce que votre pouvoir de raisonnement a comme but principal de vous aider à survivre, en ayant raison le plus souvent possible, à l'aide de tous les souvenirs de votre passé. Comprenez bien ceci: votre pouvoir de raisonnement ne peut pas vous laisser avoir tort, car cela menacerait votre survie et votre droit de faire ce que vous faites. Acceptez la vérité, faites face à ce fait que vous avez laissé, consciemment ou inconsciemment, plusieurs souvenirs du passé diriger votre présent. Observez et acceptez tous les faits de votre vie, dites-vous la vérité à vous-même, sans aucun jugement ni aucune culpabilité: une roche est dure, l'eau est mouillée, et vous c'est vous. Vous, c'est vous, ce n'est pas l'événement passé. Vous avez passé à travers l'événement. Faites face à votre vérité, rendez-vous compte que vous avez la liberté totale de choisir votre présent, de ne pas laisser vos vieux souvenirs vous mener en vous retournant dans le passé. Choisissez de vous prendre en main là où vous êtes, avec ce que vous avez, pour aller là où vous voulez être. Devenez de plus en plus conscient que vous pouvez vivre un instant à la fois, faire des choix, avec spontanéité, naturel, créativité. Et produisez des résultats! NO 9 RÉSULTATS Puisque notre cerveau nous donne seulement des images de notre passé, nous vivons dans le passé. Nous regardons en arrière, en essayant toujours de nous justifier. Même lorsque nous sommes perdants, nous essayons de nous justifier par des raisons, des excuses, des blâmes. Réfléchissez bien à ceci: le but de votre pouvoir de raisonnement, c'est de vous amener à avoir raison, non pas nécessairement à vous faire gagner le jeu de la vie. Et cela vous donne l'une des deux choses suivantes: des résultats ou des raisons expliquant que vous n'avez pas eu de résultats. Et les résultats vous rendent joyeux, et les raisons vous donnent de la tristesse, de l'anxiété, de la colère, du ressentiment, de l'angoisse, du stress, de l'insécurité. Votre pouvoir de raisonnement résiste à l'idée de la vérité; parce que la vérité existe, elle n'a pas besoin d'explication. Une roche est dure, l'eau est mouillée, vous c'est vous, moi c'est moi, cela c'est cela. Le pouvoir de raisonnement aime trouver des raisons, aime le passé, donc aime les choses comme elles étaient, non comme elle sont. Le pouvoir de raisonnement n'est pas un pouvoir de création: il peut seulement imiter ce qui a déjà existé. Il n'aime pas les résultats, il cherche des raisons. Que choisissez-vous? D'être gagnant ou perdant? Si vous choisissez d'être gagnant, vous travaillerez pour obtenir des résultats, dans le présent, un instant à la fois. Si vous choisissez perdant, vous chercherez des raisons dans le passé, toujours. QUE CHOISISSEZ-VOUS? CRÉEZ VOTRE FUTUR! NO 10 LE FUTUR L'un des plus grands problèmes de votre vie c'est que vous regardez du mauvais côté. Vous regardez vers le passé en tentant de justifier ce que vous avez fait. J'affirme que si vous posez seulement l'action de vous retourner complètement pour regarder vers l'avant, pour faire face au présent et au futur ; vous serez en route dans la bonne direction pour bien jouer le jeu de la vie et gagner. Vous aurez ainsi le contrôle de votre vie et vous gagnerez. Vous comprendrez qu'auparavant c'est vous qui n'étiez pas correct. En ce temps-là, vous essayiez tout pour avoir raison, vous étiez l'effet des événements, l'effet des décisions des autres et vous étiez résigné a être bon perdant. Vous étiez peut-être déprimé, épuisé, découragé, fatigué, mais au moins vous aviez raison. A partir de maintenant vous regardez vers le futur. Vous acceptez vraiment tout votre passé et tout votre présent. vous vous reconnaissez comme la source de ce qui vous arrive. Vous savez que le passé est terminé, complété, passé et que vous ne pouvez rien faire pour le changer. Vous choisissez d'accepter totalement votre passé, de le regarder, de l'observer, de le prendre tel quel pour vivre pleinement votre présent et créer totalement un futur beau, bon, grand, un instant a la fois, l'instant présent, actuel, de maintenant. Et acceptez totalement! NO 11 TOTALEMENT Lorsque quelqu'un choisit d'accepter totalement sont passé, sa vie devient excitante, emballante, surprenante, enthousiasmante. Pourquoi? Parce que cette personne a élevé son point de vue à un sommet totalement nouveau : elle a choisi d'être la cause des circonstances et non l'effet. Vous avez bien lu : vous pouvez choisir de devenir la cause et non l'effet de ce qui vous arrive. C'est alors que vous devenez de plus en plus heureux à votre sujet. Et ce bonheur vient d'un fait très simple : vous savez que vous pouvez contrôler votre vie, et vous découvrez que vous avez toujours eu ce contrôle sans vous l'avouer à vousmême. Oui! Oui! Imaginez-vous ceci : vous allez constater que vous avez choisi chacun des événements de votre vie. À ce moment-là, quand vous acceptez totalement ce passé que vous ne pouvez pas changer, vous prenez conscience que vous êtes la cause de votre vie, et vous commencez une vie nouvelle. Ainsi, avec le sourire, vous vous dites : ((je suis responsable! Oui! Moi, ici, maintenant, je suis totalement et complètement responsable de tout ce qui arrive dans ma vie. Tout! Sans exception! Et je souris, totalement!). Et prenez soin de votre bateau ! NO 12 UN BATEAU Supposons que vous êtes assis sur le pont d'un luxueux bateau de 20 mètres. Vous êtes seul à bord, avec le capitaine qui tient la barre, en plein milieu de l'océan, à 30 noeuds à l'heure. Soudain, sans raison apparente, le capitaine saute à l'eau et vous crie : (( Je te le donne ! Conduis toi-même !)) Ce navire, c'est ce que vous appelez votre vie. Vous avez à choisir. Vous pouvez passer le reste de votre vie à regarder en arrière, là où le capitaine a sauté, et à lui faire le reproche de vous avoir abandonné et à pleurer. Vous pouvez refuser de prendre la barre, et aller dans votre cabine pour vous intoxiquer en espérant que tout s'arrangera. Ou, ce qui est la chose à faire, vous pouvez accepter le fait que le capitaine soit parti : vous prenez la barre et vous dirigez le navire. Et notez bien ceci : celui qui est parti se fiche complètement de votre réaction. Elle dépend totalement de vous. Et si vous prenez conscience de tout cela, vous allez vous rendre compte que vous êtes devenu ce que vous désiriez devenir : le capitaine de votre vie, le maître de votre destinée. Tous les matelots savent que le capitaine est responsable de tout ce qui arrive au bateau. Totalement responsable. Cependant, êtes-vous vraiment la cause ? NO 13 LA CAUSE Maintenant, si vous observez bien les événements de votre vie, vous verrez que dans certains cas, il y a vraiment une relation de cause à effet, dans d'autres, non. Ainsi, par exemple, vous avez causé le bris d'une assiette, mais non la chute de 10 centimètres de neige. Alors, direz-vous, comment pouvons-nous être responsables de tout ce qui nous arrive? Voici! Consentez à accepter totalement la responsabilité de tous les événements de votre vie. Ce consentement à être responsable est la clef d'un changement. Et c'est quand vous passerez à travers l'expérience de consentir à assumer la responsabilité de toute votre vie que vous comprendrez le sens profond de cette idée. Vous aurez deux réactions: celle de prendre toute la responsabilité de ce qui arrive comme si vous l'aviez planifié et aussi celle de vous demander, quand ça va mal: ((Pourquoi me suis-je fait cela à moi-même?)) Vous constaterez que vous êtes de plus en plus efficace, avec moins d'excuses et plus de résultats Les gens diront que vous avez de la chance. Vous saurez que vous êtes la cause de votre vie. Et vous aurez un certain sourire! Vous découvrirez où vous allez! NO 14 QUI VA OÙ? Quand vous commencez à vivre pleinement votre vie en acceptant d'en être totalement responsable, vous vous demandez: ((Je suis qui ? Je vais où ?)) Chacun de vous est un être humain qui doit effectuer des choix, un instant à la fois. Quand vous choisissez, vous faites face à une quantité presque infinie de choix possibles, tout en demeurant à l'intérieur des limites de ce que vous avez reçu de la famille, de l'école et de la société. Ainsi, par exemple, même si quelqu'un vous demande de choisir l'une de deux choses, vous pouvez choisir de ne pas choisir, ou d’en choisir le moment, la manière, l'endroit, et le reste. Vous avez donc des choix à faire, et ensuite vous devez accepter de vivre avec les conséquences de vos choix. Comment saurez-vous si vos choix sont bons? La vérité, c'est que vous saurez par intuition que vous devez faire tel choix, que vous êtes responsable de ce choix et que vous consentez à en accepter toutes les conséquences. Et où allez-vous? Où pouvez-vous aller ailleurs qu'à la source de votre vie? Alors, qui est l'effet? NO 15 L'EFFET La plupart d'entre vous êtes loin d'être pleinement conscients de ce qui se passe dans leur vie. Eh oui! Vous êtes dans un aquarium, nageant en rond et essayant d'avoir raison et de mener une vie raisonnable. Vous essayez d’être raisonnable, et vous finissez par être perdant et par trouver que quelque chose ne tourne pas rond dans le monde: alors, vous trouvez des excuses et vous blâmez quelqu'un. Et ceux qui agissent ainsi croient qu'ils ont raison. Comprenez ceci: lorsque quelqu'un vit inconsciemment, il en est vraiment inconscient! Son cerveau lui envoie des images qui visent uniquement à le faire survivre: il faut donc qu'il ait raison à tout prix. Dans vos contacts avec les autres, vous ne devez donc pas essayer de les changer, ni essayer de changer le fait qu'ils pensent avoir raison. Vous devez reconnaître, observer et accepter la dure réalité qu'ils croient être corrects. Alors, l'un de vos principes pour mieux jouer le jeu de la vie, c'est de cesser complètement de tenter d'avoir raison. Pourquoi avoir raison et perdre quand on peut ne pas avoir tort et gagner? Et vous serez intègre! NO 16 INTÉGRITÉ Voilà un mot rare et c'est permis de s'en servir. Soyez brave et ajoutez un autre mot à la conversation. Pas question d'épater. Question de devenir plus efficace et plus harmonieux. Alors, l’intégrité, cela veut dire quoi? Quelqu'un met de l'intégrité dans sa vie quand il y a un accord entre ce qu'il dit, ce qu'il pense, ce qu'il sent, ce qu'il fait et ce qu'il est! Je vous suggère fortement de vérifier ceci vous-même: si vous choisissez l'intégrité totale, votre vie va marcher de mieux en mieux; viendra un jour où 51% de vos choix seront excellents; vous cesserez d'essayer d'avoir raison et de donner tort aux autres; vous serez mieux respecté et vous vous aimerez mieux vous-même. Quand vous voudrez accepter une proposition, vous agirez en conséquence, sans maugréer ni avant, ni pendant, ni après. Vous découvrirez que vous avez plus de temps pour faire des choses, que vous allez éviter beaucoup de problèmes, d'obstacles et de frustration, à vous ainsi qu’aux autres. Et vous vous surprendrez souvent à dire (( Je suis content de moi, ça marche mon affaire!)) Ça marche, et dans quels mocassins? NO 17 MOCASSINS Faites l'expérience de constater de bons résultats pour toutes les personnes concernées lorsque vous vous placez dans les mocassins de l'autre, que vous n'essayer pas d'avoir raison que c'est bien pour vous qu'il en soit ainsi, et que vous commencez la conversation de cette manière. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez jamais vous affirmer! Bien au contraire. Ainsi, par exemple, si quelqu'un vient vous dire brutalement que vous devez faire telle chose pour lui, demeurez calme, observez bien ce qui vous est demandé, choisissez immédiatement si vous jouez ou non, si vous acceptez ou pas, et alors donnez votre réponse, sans laisser entendre que l'autre personne a tort. Supposons que votre patron s'approche de vous à la fin de la journée et vous dit que vous devez faire du temps supplémentaire ce soir. Choisissez votre réaction. Ou bien vous dites calmement: Je comprends votre point de vue, cependant ce soir j'ai déjà planifié mon temps et je ne peux malheureusement pas annuler cette activité. Je regrette. Toutefois, un autre soir, cela me fera plaisir de rester plus longtemps! Prenez bonne note: l'important, c'est d'être là, d'observer ce qui se passe en vous, et d'expérimenter la situation actuelle, sans jugement ni culpabilité. Les gens verront que vous n'êtes pas une personne que l'on peut manipuler. Vous dites ce que vous voulez et vous voulez ce que vous dites. Et ils n'ont pas l'impression d'avoir raison. Alors? Vous aurez votre fromage! NO 18 FROMAGE Lorsqu'on habitue une souris blanche à prendre un chemin pour arriver à son fromage, elle finit par aimer son chemin. Et si elle aime le chemin, ce n'est pas pour le chemin, c'est qu'elle aime le fromage. Vous, quel est votre fromage? Et quel est votre chemin? Votre chemin, c'est non seulement votre profession, votre métier, votre occupation, c'est aussi votre comportement, vos habitudes, vos attitudes et vos aptitudes; dans tout cela, vous disposez d'une infinité de choix: c'est ce que vous donnez à la vie. Votre fromage, c'est ce que la vie vous donne, ce que vous demandez et obtenez de la vie: C'est une ou plusieurs, ou l'ensemble des richesses, les biens matériels: santé, argent, nourriture, logement, vêtement, les bien intellectuels: comprendre, étudier, lire, voyager, analyser, synthétiser, les biens émotionnels: l'amour, l'amitié, l'affection, la tendresse, les biens spirituels: aimer, méditer, créer, communiquer. Votre fromage, c'est quoi? Votre chemin, c'est quoi? Aimez-vous le chemin pour le chemin? Aimez-vous le chemin pour le fromage? Qui choisit pour vous? Quand? À l'instant ! Où ? Dans votre espace! NO 19 ESPACE Actuellement, vous occupez un espace. Prenez conscience de l'espace que vous occupez dans le monde. Physiquement, intellectuellement, émotivement, spirituellement: vous prenez de la place. Prenez conscience que lorsque vous occupez un espace, rien d'autres ne peut être là en même temps. Tout le reste de l'univers doit vous laisser la place que vous pouvez et voulez prendre. Et pour vraiment savoir où vous allez, vous devez d'abord savoir vraiment d'où vous venez, et quel chemin vous avez parcouru. Votre vie a commencé lors de votre conception. Dès cet instant, vous avez su que vous pouviez grandir et votre croissance a commencé. Après un certain temps, vous avez quitté le sein de votre mère et vous avez continué de grandir. Avec le temps, vous avez occupé un espace de plus en plus grand et vous avez accepté ou refusé d'accueillir dans cet espace des personnes, des choses, des événements. Votre espace, c'est vous qui l'occupez et qui le meublez, par vos choix. Prenez conscience de cet espace, ici, maintenant. Et vous aurez l'impression de renaître! NO 20 NAISSANCE Chaque jour peut être votre jour de naissance. Comment cela? Voyons voir! Supposons que vous me demandiez: (( Quel est ton but dans la vie? Où t'en vas-tu? Je répondrais: Je peux savoir seulement où je suis déjà. Alors, c'est là où je m'en vais! )) Vous me direz que ma réponse est insensée pour vous. Autrement dit, ma réponse ne correspond pas à ce que vous connaissez. Si nous parlons des buts de la vie, nous parlons de temps et de l'espace. Votre vie touche donc temps et espace. Remontons à l'instant où votre vie a commencé, cet instant où le sperme de votre père a rencontré et fécondé l'ovule de votre mère. Pensez-y bien: à ce moment-là vous étiez des milliers de fois plus petits que la pointe d'une épingle. Vous étiez donc facile à détruire. Cependant, un certain nombre d'années plus tard, vous êtes là en ce moment, en train de lire ces lignes. Est-ce la chance? Le destin? Le hasard? Ma théorie, c'est que vous avez fait un choix dès le moment de votre conception: vous avez choisi de devenir exactement la personne que vous êtes aujourd'hui. Ma théorie, c'est que vous avez agrandi l'espace que vous occupiez à ce moment-là dans votre mère pour en faire l'espace que vous occupez maintenant dans le monde. Et chaque jour peut être pour vous un nouveau jour de naissance: OUI ! Vous pouvez grandir encore! Est-ce raisonnable? NO 21 RAISONNABLE On peut dire que raisonner, c'est expliquer une idée, une chose ou une action. Être raisonnable peut donc signifier être capable d'expliquer à soi-même et aux autres que nous avons raison de penser, parler et agir comme nous le faisons, que nous avons de bonnes raisons de posséder ce que nous possédons et être ce que nous sommes; c'est être capable de décrire, de comprendre et de juger. Alors, soyez raisonnable, et expliquez-moi le goût d'une pomme, ce que ça fait de prendre un bon bain chaud, ce que ça donne de regarder le soleil se coucher, ce que ça sent une bonne tarte aux pommes, ce qui se passe en vous quand vous serrez dans vos bras quelqu'un que vous aimez et qui vous aime. Allez! Commencez! J'écoute! En ce sens, me permettez-vous de dire qu'il existe des choses qui ne s'expliquent pas ? Oui nous pouvons vivre des expériences que nous ne pouvons raisonner; et pour comprendre la vie, il faut raisonner et pour vivre pleinement cette expérience qu'est la vie, il faut être irrationnel. La vie n'est pas faite pour être comprise, elle est faite pour être vécue! Est-ce que c'est votre choix? NO 22 VOTRE CHOIX Si vous avez essayé d'être raisonnable pendant toute votre vie, et que vous lisez cette raison thérapie depuis une heure, vous avez peut-être l'impression que je suis déraisonnable. Laissez-moi vous dire que vous avez raison, parce que vous avez vos raisons de penser comme cela. Je le comprends! Cependant, il arrive que pour amener les gens à nous assister dans l'obtention de notre fromage, il faille devenir non raisonnable. C'est fou, mais c'est ça. Le fromage que vous voulez, c'est le fromage que vous, vous désirez. Personne sur cette terre ne peut viser, pour vous, vos buts, vos objectifs, vos intentions, Vous êtes créateur ou imitateur, vous êtes responsable ou raisonnable, vous êtes gagnant ou perdant. La vie est un grand jeu composé d'une série infinie de petits jeux. Et vous avez le choix: gagner ou perdre. Apprendre à vivre, c'est apprendre à gagner. Perdre ou gagner, c'est votre choix. C'est votre vie. Personne ne se soucie vraiment de ce qui vous arrive parce que personne ne peut choisir pour vous, ni vivre votre vie à votre place, et aussi parce que chacun est préoccupé par ses propres choix dans le grand jeu de sa propre vie. Voulez-vous raisonner votre vie? Ou vivre votre vie? Vous avez le choix! NO 23 JE COMPRENDS CELA Analysons froidement ce qui arrive lorsque nous cessons d'essayer d'avoir raison dans le jeu de la vie. Ce que nous faisons, en réalité, c'est que nous acceptons que les autres pensent (décident) que nous ne pouvons pas avoir, faire, ou être, ce que nous désirons ÊTRE, FAIRE, AVOIR. Nous reconnaissons le droit que les autres ont de ne pas nous approuver. Nous acceptons et observons le fait qu'ils n'aient pas tort. Lorsque nous entendons quelqu'un affirmer une idée contraire à la nôtre, ne nous énervons pas! Ne l'insultons pas ! Soyons calmes! Soyons positifs. Écoutons-le ! Acceptons-le! Et disons: (( Je comprends cela! )) Alors, et alors seulement, son cerveau ( sa pensée ) dit à cette autre personne: (( Tu vois, tu as raison! Relaxe! Tu vas survivre! Ton idée est correcte. Tu es respectée )). Alors cette personne s'ouvre à notre problème, confiante, parce que nous avons tout simplement reconnu le fait qu'elle soit vraiment ce qu'elle est, et que c'est très bien ainsi pour nous deux. Nous créons de cette manière, l'espace humain requis pour que cette personne puisse être ce qu'elle veut être, dire ce qu'elle veut dire, faire ce qu'elle veut faire, avec liberté et sécurité, sans jugement ni menace. Si vous me dites que vous n'êtes pas prêt à commencer aujourd'hui, et que vous allez commencer demain, je comprends cela. Si au contraire, à l'instant même, dans une conversation, vous créez pour quelqu'un son espace pour être ce qu'il est, je comprends cela. Et vous relaxez! NO 24 RELAXEZ Le meilleur endroit pour relaxer, c'est votre corps. Commencez par vous asseoir confortablement et fermez vos yeux. Laissez tomber les bras et les jambes, sans les croiser. Tenez les yeux fermés et regardez ce qui se passe à l'intérieur de vous. Faites comme si vos yeux se promenaient dans un sous-marin minuscule circulant dans vos veines. Allez dans vos pieds, vos jambes, vos mains, vos bras, vos poumons, votre coeur, et observez ce qui se passe. Acceptez ce que vous voyez, remarquez les images qui vous arrivent. Allez dans votre cou, votre tête, votre cerveau et imaginez le courant de vos pensées le long des circuits nerveux. Si vous avez des malaises, voyez où ils sont. Localisez-les bien. Imaginez leur dimension, leur forme, leur couleur, leur mouvement, leur texture. Observez-les et acceptezles. Les roches sont dures, l'eau est mouillée, vous c'est vous. Voilà! Vous venez de méditer! Est-ce possible ? NO 25 PEUX-TU? Vous occupez un espace psychologique tout comme vous occupez un espace physique. Et tout ce que vous avez pu faire dans la vie, c'est seulement ce que vous avez pu inclure dans votre espace, en agrandissant cet espace. Toutes ces choses viennent de votre rivière naturelle où vous ramez naturellement. Et votre rivière vient de votre Source. Si les gens ne s'étaient pas mêlés de vos affaires, vous auriez agrandi votre espace beaucoup plus à la pleine mesure de vos capacités, et vous auriez un beau sourire tout le temps. Et si votre vie ne fonctionne pas à votre goût, maintenant, c'est seulement parce que des gens se sont placés sur votre route et vous ont crié souvent: (( Tu ne peux pas faire ça! )) Et alors ils ont placé des obstacles dans votre chemin pour être assurer que vous n'iriez pas loin. Puis ils vous ont donné des instructions à suivre en vous disant ce que vous devriez faire de votre vie. Regardez-vous dans le miroir et dites-vous: (( Peux-tu continuer comme ça? Non! Peuxtu choisir de changer quelque chose? Oui! Vas-y, Vas-y comme un petit enfant! )) NO 26 LES PETITS ENFANTS Les petits enfants sont merveilleux. Il n'ont pas encore été ralentis par des phrases comme: ( Fais ceci ) ( Fais pas ça ). Les petits enfants grandissent naturellement, parce qu'ils rament sur leur rivière naturellement, dans le sens du courant. Ils sont heureux comme des anges, et c'est un spectacle beau à voir. Ça nous rappelle que nous avons déjà été heureux comme des enfants. Maintenant, lisez bien: je tiens à ce que vous compreniez cette idée. Les enfants savent où ils mènent leur vie, lorsque les grandes personnes créent un espace sur où ils peuvent explorer l'univers, tout en agrandissant leur espace. Ils savent spontanément ce dont ils ont besoin de savoir à leur sujet. Et croyez-moi: c'est extraordinaire de voir ce que des enfants peuvent faire lorsqu'ils ne sont pas bloqués par des adultes qui leur apprennent ce qu'ils ne peuvent pas faire! Qu'en pensez-vous? Pensez-vous comme moi? Oui: nous pouvons tous redevenir des petits enfants, spontanés, naturels, sincères, et savourer la vie, goûter l'existence, sourire à nos amis, rire avec eux, rien que pour aujourd'hui! Vous pouvez aussi pleurer! NO 27 PLEURER Si vous n'avez pas encore réussi à accrocher un certain sourire sur votre visage 90% du temps, chaque 24 heures, vous êtes un bon perdant. Pourquoi? Parce que vous avez cru vos prophètes de malheur, ceux qui ont prédit que vous ne pouviez pas réussir, ni être heureux. Vous vous êtes pensé raisonnable et vous avez pris la décision de mener votre vie comme les autres ( ils ) vous ont dit de la mener. Et là, vous vous êtes fourvoyé, parce que vous ramez dans le sens contraire de votre rivière. Et vous pleurez. Et vous êtes la victime. Et tout ce que vous faites, c'est d'essayer, pour la vie. Vous n'êtes pas coupable: comprenezvous? Non arrêtez d'être la victime qui se laisse rouler, le mouton qui se laisse manger la laine sur le dos, le bon gars bonasse, la bonne fille dont on abuse. Votre passé est fini, fini. Compris? Non coupable! Et vous êtes responsable de vous, de votre vie, de votre présent, un instant à la fois. C'est quoi un instant? Claquez des mains! C'est ça un instant! Vous êtes responsible de chacun de vos instants. Souriez! Et arrêtez de vous mentir! NO 28 MENTIR Quand nous disons que nous avons essayé, nous nous mentons à nous-mêmes, car ou bien nous le faisons ou bien nous ne le faisons pas. Exemple: est-ce qu'un enfant essaie de marcher? Ou bien il marche quelques pas ou bien il tombe sur son arrière-train! Et vous, si vous dites que vous essayer de nager, vous mentez. Ou bien vous nagez ou bien vous vous noyez. Pas de milieu. Pouvez-vous lever un poids de 230 kilos? Si vous essayez, c'est que vous ne le levez pas ! Vous avez une capacité remarquable, c'est de voir la vérité d'une situation et de savoir que vous pouvez accomplir quelque chose. Si vous essayez, vous mentez et vous vous préparez des excuses pour expliquer que vous ne l'avez pas fait. Ce que je veux dire, c'est que quand vous fonctionnez par intuition, vous savez que vous êtes correct. Si vous voyez que vous pouvez faire une chose, soyez franc, allez-y et faites-la. Si vous voyez que vous ne pouvez pas, ne perdez pas de temps à essayer. Car vous savez que vous pouvez quand vous êtes franc envers vous-même! C'est une porte ouverte sur votre futur! NO 29 LA PORTE Vous êtes assis. Pouvez-vous vous lever et prendre la porte? Vous voyez que vous pouvez le faire ou non! Si vous constatez que vous pouvez, vous l'avez fait, mentalement, spirituellement. Tout ce qu'il y a entre vous et la porte, c'est le temps et l'espace. Vous êtes déjà sorti, et vous savez par intuition, que si quelque chose vous empêche, c'est que vous avez choisi d'être retardé par quelque chose. Et vous savez que vous êtes responsable de votre choix, à chaque instant. Maintenant, prenez le temps de jeter un coup d’oeil sur votre vie, comme si vous regardiez un film. Observez bien les choses que vous pouvez consciemment changer, et constatez que vous pouvez les changer presque sans effort. Parce que vous vivez un instant à la fois. Vous pouvez le faire, puisque tout ce qu'il vous faut, c'est du temps et de l'espace. Arrêtez deux minutes: Prenez le temps et l'espace requis pour relire ce sujet de réflexion. Et constatez que vous avez plus de pouvoir qu'on ne vous l'avait dit. Vous avez le pouvoir d'être. Fin de la première session.

👉L’ego a tendance à SE RACONTER DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES, c’est-à-dire à s’expliquer, à expliquer son comportement, à décrire interminablement sa vie et les expériences de sa vie, à d’autres ego qui n’ont pas suffisamment d’intelligence vibratoire pour se retirer de ces monologues morts et sans intelligence. SE RACONTER DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES, est une forme naïve d’expression de soi-même. Lorsque l'être humain SE RACONTER DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES, il tourne sa conscience dans la mémoire, il colore son expression de mémoire, et son expression cesse d’être créative, elle cesse d’être un moyen par lequel il peut découvrir à travers la parole, la nature de son esprit, la nature de son intelligence, la nature du réel concernant sa vie, concernant la manifestation de sa vie.

Il y a des êtres qui ont tellement tendance à SE RACONTER DES HISTOIRES A EUX-MÊME ET AUX AUTRES, qu’ils perdent contact avec leur réalité et se forgent graduellement, au cours des années, des mécanismes qui deviendront plus tard difficiles à briser, parce que ces mécanismes auront servi à se construire une image de soi. Un être qui SE RACONTER DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES, un être qui ne fait que parler de lui-même, un être qui ne fait que manifester par la parole à demi-morte des aspects de son expérience ne peut pas bénéficier dans l’instantanéité de son intelligence créative..

Cette mauvaise habitude ne fait que renforcir la mémoire de l’ego et le plonger dans le fond miroitant de son être. L’ego éprouve, s’il est un peu conscient, une certaine souffrance lorsqu’il SE RACONTE DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES, car il s’aperçoit que ce qu’il dit ou qu’il a dit, ne sert qu’à le glorifier devant les autres ou devant lui-même, et à le rassurer. Une trop grande tendance à SE RACONTER DES HISTOIRES A SOI-MÊME ET AUX AUTRES , crée une sorte d’enveloppe dense autour de l’ego qui finit par tuer son intelligence créative. Il se produit alors une sorte de solitude vis-à-vis de soi-même qui empire avec l’habitude, et cette solitude crée l’angoisse existentielle dont souffrent les ego qui s’éloignent trop de leur intelligence réelle.



👉

👉

👉

👉

👉

👉

👉 SOMMAIRE